Vendredi 11 juin : Le Fahrenheit ř Issy les Moulineaux avec Garage Lopez, G-String, Clignancourt et In Massey-Ferguson Memoriam
Samedi 12 juin : Bar le Napol╚on ř Tours avec Haymarket
Dimanche 13 juin : Chĺteaubriand avec Marc'o

Z╚ric alias Mr PopocheUne bonne soir╚e et un bon concert, voilř comment on pourrait r╚sumer ce vendredi soir au Fahrenheit. Mais d╚taillons un peu plus. Arriv╚e en ordre dispers╚ et balance rapide grĺce au toujours aussi excellent Ben Lopez et ┴a nous laisse de le temps de taper la discute avec les potes pr╚sents. C'╚tait la derni╦re soir╚e du Fahrenheit, les b╚n╚voles en avaient profit╚ pour vider les placards et d╚corer la salle du bar avec les affiches de nombreux groupes (Sheriff, Rats, Cadavres, Z╚ro de conduite, WDC, Gar┴ons bouchers, Dogs, Blessed Virgins et bien d'autres) retra┴ant 20 ans de concert dans cette salle d╚sormais mythique. Mais c'╚tait aussi la soir╚e pour f═ter la naissance de notre nouvel album "Back in eul' Berry", alors on a aussi mis des affiches ř nous un peu partout ! Y'a pas de raison ! Pour ces 2 occasions, la quasi-totalit╚ de la Jet Set parisiano-punkoďde s'est d╚plac╚e : producteurs en costume, gloires vivantes de l'Alternatif, musiciens amateurs et public professionnel. Plein de t═tes connues mais aussi heureusement un peu de jeunesse. Quant au concert, ┴a a commenc╚ avec Clignancourt qui n'est pas un dresseur de puces, comme je le croyais, mais de la chanson ř textes (mais qu'est-ce que la chanson sans texte, me direz-vous ?) et comme je n'ai pas vu, je n'en parlerais pas, au risque de me faire retirer ma carte de presse. Ensuite, il y a eu G-String, du punk ř contrebasse en trio qui arrache bien. Ca rock, ┴a bouge, ┴a sue, ┴a gueule, ┴a joue bien et ils terminent avec une reprise des Dwarves pour exciter un peu le Garage Lopez. Justement, les Lopez. Alors lř, c'est de pire en pire. Maintenant, il leur suffit G Stringd'arriver sur sc╦ne le zob ř l'air, des chemises de la savane genre Saga Africa et des lunettes en plastoc fa┴on Elvis in 70's, pour d╚clencher l'hyst╚rie du public. Heureusement qu'ils venaient de tĺter un peu de la vraie vie d'ouvrier juste avant de venir, sinon, c'╚tait un coup ř choper la grosse teub … euh, la grosse t═te. Mais il va falloir qu'on les surveille quand m═me. Sinon, ils ont balanc╚ un show dans ta face comme d'hab' avec assez peu de bla-bla et ils ont fini avec des reprises ultra speed╚es de groupes ayant fait les heures de gloire du Fahrenheit : Oberkampf, Wampas, Sheriff et Parabellum. Du tout bon. On pris la place dans la fournaise pour un show exceptionnel des Brigitte Bop All Stars et on est bien content de l'avoir fait. Je m'explique. On a fait une premi╦re moiti╚ de set classique et puis ce fut un d╚fil╚ de stars, en l'occurrence, les potes qui ╚taient venus particip╚s ř l'enregistrement de l'album : Mister V╚role himself pour Ce si╦cle aura ta peau et un White riot un peu speed pour lui. Bruno et Brian Lopez venu chanter la reprise d'Ouvrier (tellement bien qu'on l'a fait 2 fois) et faire les cons sur Anarchy in eul' Berry. Et en rappel, Till de Guerilla Poubelle venu Bop + V╚role on stagenous pr═ter voix forte pour le medley Ludwig von 88 (Karim von 88 ayant d╚clin╚ l'invitation. Il a d╚cid╚ de quitter les sun-lights des sentiers de la gloire pour devenir combattant de l'ombre. C'est son choix et on le respecte, m═me si on l'a tann╚ toute la soir╚e pour qu'il vienne !). A noter que le medley a ╚t╚ rallong╚ ce soir-lř d'un nouveau morceau : Salman's not dead. Et on s'est tous achev╚ sur des versions des "Maudits du rock" et de notre "Moi, demain" plus punks que jamais avec un Richard toujours Excit╚ et des Lopez toujours … Lopez. Apr╦s ┴a, on a tent╚ de reprendre notre respiration et les Massey Ferguson Memorial sont venus jouer les invit╚s surprises pour cl┘turer la soir╚e avec un country punk du meilleur goÜt. Le reste de la soir╚e, d╚jř bien avanc╚e (comme de nombreux participants) fÜt tr╦s classiquement consacr╚e aux bavardages de circonstances, remballage et retour au bercail. Une fin de nuit plus ou moins at home (sauf pour Yann qui a dormi au bord de l'autoroute) au milieu de ce "back in eul' Berry Safe European Tour", ┴a fait du bien. En effet, ce n'est que samedi vers 16 H 30 qu'on s'est retrouv╚, direction Bop + richard Excit╚Tours. Voyage sans encombre, arriv╚e dans les temps, balance rapide. Le concert est organis╚ par l'association Apache, des anarcho punkeuses sympas et efficaces. Malheureusement, apr╦s des difficult╚s avec la municipalit╚ gauche plurielle et petits fours de Tours, elles n'ont plus d'autre choix pour les concerts que de squatter une cave de bar en bord de Loire. C'est pas grave, on s'est bien amus╚ quand m═me ! On a jou╚ avec Haymarket, un groupe de … rock de Nantes. Je ne saurais pas trop d╚finir leur musique. Le chanteur des dAHU gAROU m'a dit que ┴a ressemblait aux Valseuses, un groupe de par chez eux. Je le crois sur parole. Car oui, on avait 2 dAHU gAROU ř Tours. En fait, ils sont mont╚s pour le concert du Fahrenheit et comme ils ne supportait plus leur h┘te parisien, ils ont d╚cid╚ de venir passer la soir╚e avec nous. Du coup, on a pu ╚couter le live de la veille dans leur bagnole pendant que mes copains Charlesme cherchaient pour aller faire du bruit. Ben oui, parce que leur h┘te parisien n'╚tait autre que ze faďmousse Ab' Fab, qui a enregistr╚ le concert du Fahrenheit pour le passer ř la radio. Elle est pas belle la vie ? Mais je m'╚gare et pas seulement d'Austerlitz (Copyright P. Desproges). A ce propos, vous ai-je dit que le bar tourangeau s'appelait le Napol╚on ? Etonnant, non ? Bon, oś en ╚tais-je ? Ha oui, mes copains ont fini par me retrouver et on est all╚ faire du bruit. Il y avait un grosse trentaine de personnes, dont nos amis toulousains pr╚cit╚s, V╚ro, notre ancienne chanteuse et 2 Sens Interdit qui avaient aussi d╚cid╚ de venir s'a╚rer les m╚ninges ř la campagne et de faire du camping sur le parking du Napol╚on. Et nous ? Et bien comme d'hab', on a fait les cons, on a gueul╚, on a fait du "Guignol chante le rock". Cette fois-ci, ce sont les dAHUS et les Sens Interdit qui sont venus jouer les guests sur la reprise des Rats et sur Julien Lepers aussi je crois. Et le medley de LV88 s'est vu encore grossir avec New Orleans et Twist ř Saint Tropez. On a failli d╚raper comme ř Vierzon l'autre jour (genre " je joue tous mes morceaux et je m'arr═te jamais") car Yann et moi on ╚tait chaud comme la braise, mais les autres ╚taient soit fatigu╚s, soit responsables (je vote pour la 1╦re solution) et ont su calmer nos ardeurs. Apr╦s ┴a, on s'est fini au rouge du Sud sur la parking, bises ř tous et au dodo chez Sarah Apache/Fœtus Party. Le lendemain, apr╦s un bon petit d╦j' et apr╦s avoir r╚cup╚rer le matos au rade, on a repris le Vito pour 2 H 30 de chaleur moite jusqu'ř Chĺteaubriand. Aujourd'hui, on innove : c'est F═te ř la ferme d'antan. On joue le soir et dans l'apr╦s-midi, il y a des indiens, un mexicain, du jazz manouche, des cascadeurs et des cavaliers cracheurs de feu. Charles + dAHUS + Sens interdiAvec Yann, on profite du beau temps pour infliger ř Papy et Junior (alias Gob et Lolux) une d╚faite cuisante et retentissante ř la p╚tanque. Pendant ce temps-lř, pour ceux que ┴a int╚resse, Charles dormait. On rejoint ensuite notre ami Marc'o qui a d╚jř mont╚ sc╦ne et sono et descendu 4 bi╦res. On retrouve aussi quelques uns des skins les plus sympas de la terre, les habitu╚s de nos visites dans le coin. A peine le temps de descendre un coup de punch avec Jo╬l from la Boulaie (c'est lui qui nous a fait venir dans ce traquenard) et quelques organisateurs fatigu╚s qui nous apprennent que la veille, les indiens se sont frit╚s s╚v╦re avec les moins fins des autochtones. Ca promet. On installe ensuite le matos et on fait une balance rapide entre 2 godets, puis on file se rassasier de charcutaille et de carottes rĺp╚es. Comme le temps passe, Marco attaque tout seul avec sa gratte et balance ses chansons pleines de (bons) mots pour la cinquantaine de survivants et 3-4 gamins qui font des galipettes. Tout ř l'heure, le pogo les calmera ! L'ambiance d╚contract╚e, la douceur angevine et la voix rauque de Indians on the roadMarc'o nous renvoie des saveurs de la Boulaie et on aime ┴a. Ca nous permet d'attaquer ce 3╦me concert avec entrain et bonne humeur. Le public se resserre, les amplis sont chauds et avec Charles, on rigole. Sans trop savoir pourquoi, juste parce qu'on est content d'═tre lř, ř faire du rock en pleine campagne au lieu d'═tre scotch╚ devant Capital, ř penser que demain, il va falloir aller bosser. Le public aussi est chaud, alors tout ce passe bien. Les conneries fusent toujours naturellement et on enchaËne pas trop mal. La reprise des Zab passe bien aussi. On a juste subi une attaque de B 52 : 100 kilos de chair humaine alcoolis╚ qui se sont ╚cras╚s au pied de Yann. Il a eu du mal ř se relever mais il a fini par r╚ussir. Plus tard dans la soir╚e, il a recommenc╚ mais avec sa t═te contre la pare-choc du Vito et il a mis encore plus de temps ř se relever. Enfin, pour finir cette soir╚e, Marc'o (ř la basse) et son pote Le Luc (ř la gratte s╦che) ont embauch╚ Lolux pour faire des reprises de chansons fran┴aises : Renaud, Capdevielle, Higelin, Gainsbourg, Mano Negra, Jonialid╚, Vian, Eddy Mitchell etc, etc, etc, etc … Je ne sais m═me pas ř quelle lolux et Le Lucheure ils ont arr═t╚ parce que vers 3 heures, on a d╚mont╚ la batterie de Lolux pendant qu'il jouait pour pouvoir ranger le matos dans le camion et essayer d'aller dormir quelques heures dans un mobile home. Tout ce que je sais, c'est qu'ř 7 heures et demi du mat', ils n'╚taient plus lř et que Lolux, qui avait pourtant pass╚ la fin de nuit avec, n'╚tait pas en ╚tat de nous la raconter. On l'a donc charger tant bien que mal dans le Vito et on est rentr╚ chez nous. Retour calme, vous vous en doutez. Au boulot ř 14 H. Et maintenant, on est vendredi, il est 17 H, je commence ř me remettre, je finis, non sans mal mon compte-rendu et demain … on remet ┴a !!! Vive le rock !!!
+ DE PHOTOS DU FAHRENHEIT par Nikros Troudbit
Surprise : le week-end de Lolux !

+ DE PHOTOS DE CE CONCERT

Retours aux concerts de 2004